Français

Université du Gloucestershire

Identifier les ressources de bibliothèque les plus influentes

Image de l'Université du Gloucestershire

« Jusqu'ici, [OCLC a] été un excellent partenaire pour l'Université du Gloucestershire. Ils sont très ouverts à l'innovation et au partage d'idées, et nous avons travaillé avec eux de façon collaborative. Une opération vraiment positive de mon point de vue. »

James Hodgkin
Directeur associé des technologies de l'information à la bibliothèque, Université du Gloucestershire

L'Université du Gloucestershire s'enorgueillit du haut niveau de soutien qu'elle apporte à ses étudiants et se fixe des objectifs ambitieux en termes d'engagement des étudiants et d'assistance personnalisée. Ces objectifs sont en parfaite adéquation avec la vision de Jisc, et c'est la raison pour laquelle OCLC et l'Université du Gloucestershire se sont associés à Jisc pour partager des jeux de données issus des Services de gestion WorldShare® (WorldShare) et des services hébergés EZproxy® dans le but de générer des statistiques exploitables concernant l'impact de la bibliothèque sur l'apprentissage.

« Nous nous sommes toujours efforcés d'aider et de retenir les étudiants, » explique James Hodgkin, directeur associé des technologies de l'information à la bibliothèque, « et lorsque Jisc a commencé à chercher des établissements pilotes pour un projet de statistiques d'apprentissage au Royaume-Uni, nous avons tenu à y participer. »

La mise en œuvre de WorldShare au sein de l'Université du Gloucestershire a été une excellente occasion pour nous de développer nos premières capacités d'analyse de l'apprentissage dans un système de gestion de bibliothèque. Le projet a permis d'analyser les transactions des utilisateurs relatives aux ressources imprimées et électroniques sur des jeux de données comprenant les données de circulation de WorldShare et les journaux d'utilisation détaillés d'EZproxy.

L'intégration du flux de données dans le système des dossiers étudiants de l'université offre de nouvelles perspectives. « Avec l'identifiant utilisateur, nous connaissons le cursus et le département de chaque étudiant, » explique Lee Baylis, conseiller en innovation analytique, Jisc. « Ainsi, nous savons combien d'étudiants d'un cursus donné ont consulté ScienceDirect, par exemple. Les données des dossiers étudiants sont assez complètes, ce qui nous permet d'établir un comparatif de différents groupes démographiques en termes d'utilisation des ressources de la bibliothèque. »

« Ce que nous avons fait pour l'Université du Gloucestershire, nous pouvons l'appliquer à d'autres membres OCLC. Nous avons défini des processus et des structures de données standards pour traiter directement les données WorldShare et EZproxy. » --Lee Baylis, conseiller en innovation analytique, Jisc

À présent, le projet est suffisamment abouti et nous envisageons d'intégrer d'autres données de bibliothèque source, y compris des entrées à accès contrôlé et des listes de lecture. Grâce aux données fournies par WorldShare et EZproxy, nous pouvons associer le comportement d'un étudiant à des listes de lecture et identifier les articles que l'étudiant a empruntés. « Nous savons aussi quels articles n'ont pas été empruntés par les étudiants, ce qui aide les universitaires à affiner leurs listes de lecture, » souligne Lee Baylis. « De même, nous pouvons situer la transition entre les lectures recommandées et l'apprentissage autonome. »

En fin de compte, nous avons une vision plus précise de l'engagement des étudiants que ce que nous aurions pu obtenir en leur demandant d'évaluer la qualité du service, et nous sommes plus à même d'aider et de répondre aux besoins spécifiques de chacun d'eux. Cela donnera une meilleure image à la bibliothèque en termes d'impact sur la réussite des étudiants.

James Hodgkin et Lee Baylis s'appliquent à renforcer la place des bibliothèques dans le domaine relativement nouveau des statistiques d'apprentissage. « Tout le monde ne reconnaît pas l'intérêt d'exploiter toutes les données d'utilisation des bibliothèques dans le cadre des statistiques d'apprentissage, » indique Lee Baylis. « Cependant, nous considérons la présence à la bibliothèque et l'utilisation de ses ressources comme des indicateurs fondamentaux de l'engagement des étudiants. » Par cette collaboration étroite avec OCLC et Jisc, l'Université du Gloucestershire s'impose en tant que pionnière de l'évaluation des données WorldShare et EZproxy, et principal partenaire du réseau national de Jisc, au profit de toutes les bibliothèques du Royaume-Uni.

Services utilisés par l'Université du Gloucestershire

WorldShare Services de gestion

Tipasa

EZproxy

Carte situant l'Université du Gloucestershire

Informations sur la Bibliothèque

  • Prend en charge les bibliothèques des trois campus de l'université, pour 8 500 étudiants
  • Inclut la bibliothèque archéologique Bristol and Gloucestershire Archaeological Society Library qui détient 12 000 titres de 1520 à nos jours, ainsi que les archives photographiques de l'Independent Television News (ITN) comprenant des photographies de l'actualité nationale et internationale des années 1960 aux années 1990
  • Met à disposition plus de 100 ordinateurs portables dans les trois bibliothèques, avec des périodes de prêt allant de deux heures à une semaine

Histoires associées

kwazulu-natal_thumb

Rationaliser les tâches du personnel et consolider l'accès aux ressources

Découvrez comment l'Université de KwaZulu-Natal a amélioré ses services aux utilisateurs et l'utilisation de ses ressources humaines.

University of the Arts London

Améliorer le délai de résolution des problèmes

Découvrez pourquoi l'University of the Arts London passe moins de temps à corriger les problèmes de ses systèmes informatiques et plus de temps à améliorer les services offerts aux utilisateurs.