Français

Université du Nouveau-Brunswick

Une expérience utilisateur transparente garantie pendant les rénovations

Le personnel de la bibliothèque range les livres au cours de la rénovation

« Nous voulons offrir une expérience transparente à nos usagers. Les API nous donnent des capacités supplémentaires d'intégration à WorldShare, grâce auxquelles nous sommes en mesure de proposer tous nos services de façon optimale au sein d'une même expérience pour nos usagers. »

Brian Cassidy
Développeur Web principal, Université du Nouveau-Brunswick

La bibliothèque de l'Université du Nouveau-Brunswick propose depuis longtemps des Services de gestion WorldShare® (WorldShare). Grâce à une généreuse donation, elle a entrepris un projet de rénovation visant à transformer le troisième étage de la bibliothèque principale Harriet Irving en centre d'activités moderne disposant d'imprimantes 3D, de bureaux pour le personnel de recherche, de salles d'étude en groupe et d'autres ressources. « Nous avons dû tout retirer du troisième étage de la bibliothèque principale et le déplacer au sous-sol », explique Brian Cassidy, développeur Web principal.

Au cours de l'hiver, pendant environ cinq mois, le personnel de la bibliothèque et les étudiants ont ainsi déplacé plus de 140 000 ouvrages. Une fois cette tâche terminée, Brian relate : « Il fallait mettre à jour l'emplacement de plusieurs centaines de milliers de notices sur les étagères. Un travail manuel qui s'annonçait titanesque. » L'indication de l'emplacement des documents aide les étudiants et les autres usagers de la bibliothèque à localiser les documents qu'ils recherchent dans WorldCat® Discovery, mais ajuster manuellement les 140 000 notices « semblait quasiment impossible », explique Brian. « Cela nous aurait pris une éternité. »

Le personnel au catalogage a contacté Brian et son équipe pour développer une solution automatisée. « Nous disposons d'une infrastructure conséquente bâtie sur les API d'OCLC », explique-t-il. Brian a commencé par référencer son rapport d'inventaire hebdomadaire, qu'il transfère du SFTP d'OCLC à une base de données SQL avec laquelle son équipe peut travailler, puis il a affiné la sélection aux documents du troisième étage. Une fois les notices à mettre à jour identifiées, il a utilisé la demande d'API Gestion des collections WorldShare et « si l'emplacement de la notice en question correspondait à l'emplacement que nous voulions, alors nous faisions une rapide modification, et c'est ainsi que nous avons pu bouclé plus de 140 000 notices », a-t-il dit.

« La mise à jour des informations de localisation sur ces nombreuses notices aurait été un travail titanesque à réaliser manuellement pour notre personnel au catalogage. Au final, cela a représenté l'équivalent du travail d'un seul programmeur. Toute personne possédant des compétences dans le domaine de la programmation est apte à effectuer cette tâche. »

La mise à jour des notices a pris beaucoup moins de temps que le déplacement physique des livres. « Il a fallu environ 48 ou 50 heures pour y parvenir, ce qui représente au final très peu de temps », explique Brian. « Et ce n'est même pas un effort physique. Il fallait simplement veiller à ce que le processus automatisé fonctionne jusqu'au bout. Pendant ce temps, les catalogueurs ont pu poursuivre leurs tâches habituelles. « Le personnel au catalogage m'a remercié à de multiples reprises. Les membres de l'équipe sont extrêmement contents lorsque je parviens à leur donner des idées exploitables ou à leur proposer des solutions d'automatisation des processus. »

En plus de ce déménagement ponctuel, Brian a personnalisé d'autres services de la bibliothèque avec les API d'OCLC. Il nous en dit plus : « Les ressources électroniques, une sous-section de notre site Web, sont toutes pilotées par des API », ce qui nous permet d'effectuer des recherches personnalisées dans les collections électroniques. « Nous avons également conçu de A à Z une application de réserve, afin que les usagers qui le souhaitent puissent tout simplement numériser un code-barres pour ajouter une notice aux réserves. Nous utilisons l'API Disponibilité WorldShare pour voir si une notice est disponible. »

Même au cours d'une transition interne, la bibliothèque s'est efforcée d'aider les usagers à trouver les ressources qu'ils recherchaient en intégrant certaines API d'OCLC. « Le fait d'avoir ces connaissances en poche est sans conteste un atout pour l'avenir », assure Brian. « Certains de nos projets à venir pourraient nécessiter des changements massifs de notices. Le fait de savoir que nous sommes capables de leur faire nous facilitera la tâche. » Il ajoute : « Nous sommes très heureux de tester les nouvelles API proposées par OCLC. Nous sommes ravis d'être à l'avant-poste. »

Emplacement

  • Fredericton, Nouveau-Brunswick, Canada

Informations sur la Bibliothèque

  • Propose ses services à plus de 10 000 étudiants de l'Université du Nouveau-Brunswick
  • Apporte son appui à une institution qui regroupe plus de 65 grands laboratoires de recherche et 20 instituts de recherche de premier plan
  • Rend possible la recherche à l'Université du Nouveau-Brunswick, qui représente 70 % de l'ensemble des recherches financées par les deniers publics dans la province du Nouveau-Brunswick
Prêt à mieux répondre aux besoins de vos utilisateurs?
Plus de détails sur WorldShare.

Histoires associées

Étudiant dans la Claremont Colleges Library

Automatiser les chaînes de travail en améliorant les systèmes

Comment The Claremont Colleges a créé des chaînes de travail personnalisées pour simplifier les tâches quotidiennes du personnel de la bibliothèque.

pritzker_thumb

Passer du catalogage à la conservation

Découvrez comment le Pritzker Military Museum & Library a réussi à consacrer plus de temps aux services accordés aux visiteurs et aux utilisateurs.