Français

Saint Anselm College

Dévoilez la valeur de vos collections spéciales

Keith Chevalier montrant la reproduction de l'Évangile selon Jean en prêt à Saint Anselm College
Courtesy of Saint Anselm College

« À l’aide de GreenGlass, je peux plus facilement fournir des données et des informations aux personnes qui s'intéressent à nos collections spéciales, qu'il s'agisse de nos professeurs et étudiants, de chercheurs extérieurs ou de donateurs potentiels. »

Keith Chevalier
Archiviste et responsable des collections spéciales, Saint Anselm College

Lorsque la Bibliothèque Geisel de Saint Anselm College a lancé un projet visant à évaluer la collection et l'espace de la bibliothèque à l'aide de Sustainable Collection Services® et de GreenGlass®, l'archiviste et responsable des collections spéciales Keith Chevalier a fait valoir un argument pour inclure les collections spéciales afin d'identifier et « d'évaluer globalement la singularité des collections dans son ensemble ». GreenGlass lui a donné l’occasion d'avoir un aperçu des collections spéciales avec des détails supplémentaires, notamment des comparaisons avec les autres collections de la bibliothèque, pour avoir une idée de la rareté de ces ouvrages et identifier les sujets les plus recherchés.

Keith Chevalier s'intéressait particulièrement aux collections franco-américaines, qui relatent l’expérience des immigrants francophones du Québec qui travaillaient principalement dans les usines de la Nouvelle-Angleterre, comme celles de Manchester, dans le New Hampshire. Saint Anselm College a fait l'acquisition de la collection Association-Canado-Américaine (ACA), qui contient, selon Keith Chevalier, « des milliers de volumes, ainsi qu'une grande quantité de manuscrits se comptant en mètres cube », grâce à un don. Avant GreenGlass, « nous n’avions pas vraiment le temps ou le personnel pour évaluer pleinement la collection de livres. GreenGlass nous offre une perspective plus nuancée de notre collection qui sera utile pour orienter les activités de développement de la collection », ajoute-t-il.

GreenGlass a permis à Keith Chevalier de définir la singularité de cette collection spéciale et de partager cette information avec d’autres bibliothèques. Sur les quelques 4 100 ouvrages des collections franco-américaines, « nous avons constaté que pour 118 d'entre eux, nous détenions l'unique copie du livre », affirme-t-il. Avec GreenGlass, il a aussi pu définir des paramètres utiles sur les données pour voir la rareté des ouvrages. « Si je comptabilise les ouvrages qui comptent 10 exemplaires ou moins dans le monde entier, cela concerne 1 150 titres, soit environ 27 % de nos collections franco-américaines. »

« GreenGlass nous donne la possibilité d’avoir une meilleure perspective sur nos collections avec un ensemble de données structuré. »

Keith Chevalier explique que « GreenGlass simplifie le traitement des données, un atout non négligeable dans un contexte où le personnel est limité et les responsabilités sont nombreuses ». Il ajoute que les rapports générés par son ILS fournissent des données sous forme de contenu dans des courriels. GreenGlass « va générer un fichier au format Excel. Avec ce fichier, je peux organiser les données comme je le souhaite, sous forme de graphiques ou de tableaux croisés dynamiques. ... C’est beaucoup plus facile de les traiter de cette façon. »

À partir de ces données, il a créé des graphiques pour plus facilement « lire la collection par comparaison afin de prendre des décisions quant au développement de la collection et de faire connaitre sa singularité aux professeurs, à l'administration et aux donateurs ». Cette perspective peut profiter à beaucoup d’autres projets, comme un projet de réévaluation des notices bibliographiques pour améliorer les notices des titres rares afin que les chercheurs disposent d'informations plus nuancées sur ces volumes exceptionnels.

En utilisant les données du projet GreenGlass, la bibliothèque a pu aliéner les volumes remplacés, libérant ainsi de l'espace physique pour agrandir les archives et les collections spéciales. « De manière générale, ces collections sont bien plus utilisées qu’avant », a déclaré Keith Chevalier. Il ajoute que, grâce à cette perspective sur les collections, « nous sommes en mesure de prendre des décisions plus éclairées concernant le développement des collections ». Il a ainsi pu se concentrer sur les domaines prioritaires. « En tant que responsable de la collection, je peux utiliser un outil tel que GreenGlass pour comparer nos collections à celles d'autres institutions pour voir où nous nous situons en matière de recherche. »

Carte de Saint Anselm College

Informations sur la Bibliothèque

  • Conserve les archives de l'établissement et quatre collections spéciales : les Collections franco-américaines, la collection O'Rourke Saint Anselm avec des ouvrages primaires et secondaires documentant la vie et les travaux de Saint Anselme, la Collection New England qui compte plus de 1 600 volumes, y compris l'historique de la ville, et la Collection des livres rares avec plus de 1 000 ouvrages
  • La première collection de l'établissement comporte des livres de la bibliothèque du Père Nicholas Balleis, moine bénédictin de Salzbourg (Autriche), arrivé aux États-Unis en 1836
  • Récemment rénové pour offrir un espace pour le traitement des collections et une salle de lecture pour consulter les archives, les manuscrits et les collections de livres rares

Histoires associées

Photo de la bibliothèque incluse dans la vidéo du SCELC

Apprenez à mieux comprendre votre collection et à la développer

Découvrez le comment SCELC a comparé des collections afin d’améliorer le partage des ressources et le développement des collections, et de garantir les engagements de rétention des titres imprimés.

connecticut-college_thumb

Rénover pour l'environnement de l'information d'aujourd'hui

Comment le Connecticut College a combiné un projet de gestion de collection et la rénovation de l'édifice pour offrir des espaces modernes pour l'étude, la collaboration et l'apprentissage.