Français

Université Carnegie Mellon

Se préparer à l'évolution prochaine des bibliothèques

Élèves de la bibliothèque Sorrells de l'Université Carnegie Mellon

« OCLC a rendu un grand service aux bibliothèques en mettant en avant le modèle du rapport The Evolving Scholarly Record. Le modèle traditionnel d'organisation des bibliothèques, axé sur les résultats, doit être élargi pour prendre en compte les données et les objets générés pendant le processus de recherche, ainsi que la réflexion, le partage et la réutilisation qu'il suscite. »

Keith Webster
Doyen des bibliothèques universitaires et directeur des initiatives médias émergentes et intégratives, Université Carnegie Mellon

L'histoire unique de l'Université Carnegie Mellon l'a conduite à se spécialiser dans deux domaines de recherche distincts : l'ingénierie et l'art. Selon le doyen des bibliothèques universitaires, Keith Webster : « Nous mettons vraiment l'accent sur la recherche interdisciplinaire. Nous avons essayé d'en tirer le meilleur profit dans la bibliothèque et de le transformer en une riche expérience pédagogique interdisciplinaire pour les élèves. » M. Webster souligne que cela va au-delà du rôle traditionnel de la bibliothèque, axé sur les collections, mais qu'il faut « accepter qu'aujourd'hui, la bibliothèque joue un rôle très différent dans le soutien à la recherche » pour réussir.

Il ajoute : « À l'ère du numérique, les gens ont leurs propres moyens d'accéder à l'information. Notre rôle est de déterminer quels sont ces moyens, quels outils ils utilisent, et d'intégrer ces derniers de la manière la plus transparente possible. » M. Webster indique que les recherches d'OCLC, notamment le rapport The Evolving Scholarly Record, l'ont convaincu de concrétiser cette idée pour pouvoir la partager avec d'autres. « Le modèle décrit dans The Evolving Scholarly Record explique bien que la publication qui conclut les recherches n'est plus le seul document pertinent du processus. »

Il fait référence au modèle The Evolving Scholarly Record quand il s'adresse aux administrateurs et autres responsables d'université. « Le rapport a cristallisé de nombreuses choses que j'ai pu observer, et les a exprimées de manière élégante et succincte. Je l'utilise pour démontrer que les bibliothèques ont un bel avenir devant elles. Quand on explique le modèle aux personnes qui n'y croient plus depuis 20 ans, elles comprennent très rapidement ce qu'elles peuvent faire pour y remédier. »

« J'estime que la bibliothèque peut jouer un rôle clé dans l'identification et la conservation des parties essentielles des ressources universitaires. »

Ce modèle identifie le fruit des recherches qui n'apparaît pas dans les publications, les systèmes déconnectés sur lesquels ils peuvent être consultés et leur contribution au savoir global. M. Webster explique : « Il s'agit d'une conceptualisation des différents composants à identifier et localiser. » Il a pris en compte le nouveau rôle des bibliothèques au moment d'élaborer le dernier plan sur dix ans de l'université. Lors de la prévision du budget : « J'ai pu me référer au plan stratégique, illustrer ces idées avec le modèle d'OCLC et demander la première vague de financement pour créer les systèmes qui sont désormais déployés, comme notre dépôt KiltHub, notre système de gestion des informations de recherche utilisé sur le campus, et d'autres plateformes numériques. »

Depuis ce premier financement, la bibliothèque a continué d'étendre les services destinés aux chercheurs. Par exemple, en connectant le système de gestion des informations de recherche au système de gestion des subventions de l'université, les bibliothécaires peuvent contacter les chercheurs bien en amont des projets, avant que ces derniers aient songé à demander de l'aide à la bibliothèque. M. Webster ajoute : « Nous avons insisté pour que les bibliothécaires que nous recrutions aient exercé dans le corps professoral et effectué des travaux de recherche dans le domaine dont ils allaient s'occuper », ce qui est un gage de confiance pour les chercheurs.

M. Webster reste tourné vers l'avenir, à la fois lucide sur les défis que pose la recherche multiplateforme et prêt à réinventer l'espace de la bibliothèque. « Dans cet environnement, quelle est la véritable essence des bibliothèques ? Et comment s'exprime-t-elle dans notre espace ? », s'interroge-t-il. Avec l'aide d'OCLC Research, l'Université Carnegie Mellon est l'endroit idéal pour répondre à ces questions. M. Webster conclut : « La philanthropie d'Andrew Carnegie a influencé les bibliothèques du monde entier au cours du 20e siècle. Il est donc tout à fait naturel que l'université qui porte son nom influence les bibliothèques du 21e siècle. »

Carte situant l'Université Carnegie Mellon

Informations sur la Bibliothèque

  • Intègre des locaux dédiés en 1961, après avoir occupé pendant des décennies les bureaux d'autres services et des espaces aménagés
  • Comporte une bibliothèque centrale, deux bibliothèques disciplinaires et une autre bibliothèque sur le campus du Qatar
  • Soutient et forme les chercheurs à l'utilisation des systèmes de gestion des données et informations de recherche

Histoires associées

Affiche cataloguée avec le Web des données

Participez à la recherche afin de mieux cerner les besoins

Découvrez comment les bibliothèques s'associent avec leur coopérative pour construire l'avenir de la gestion des métadonnées.

Image de la bibliothèque de l'Université de La Trobe

Établissez des partenariats entre campus pour élever votre profil dans les résultats de recherche de votre établissement.

Découvrez comment la bibliothèque de l'Université de La Trobe améliore la visibilité du travail des chercheurs au-delà des publications officielles.

Vous souhaitez en savoir plus?