Français

VIAF®

Synchronisez les données d'autorité entre les cultures et les langues pour faciliter la recherche.

Accès au VIAF


Page du site Web VIAF sur Homère

Simplifiez la gestion des données d’autorité

Le service VIAF (Virtual International Authority File) est destiné aux bibliothèques et à leurs utilisateurs, et entend simplifier l’accès aux principaux fichiers d’autorité de noms du monde entier. Les contributeurs du VIAF envoient régulièrement des données d’autorité avec lesquelles le VIAF établit des correspondances, des liens et des groupes. Toutes les descriptions d'une entité donnée sont fusionnées dans un groupe qui réunit les différents noms de cette entité. Ce service permet aux chercheurs d’identifier des noms, lieux, œuvres et expressions tout en conservant les préférences régionales pour la langue, l'orthographe et les caractères.

Plus de détails sur la contribution au VIAF


Carte du monde montrant les bibliothèques contribuant au VIAF

Collaborez avec d’autres bibliothèques pour améliorer l’accès à l’information

Parmi les contributeurs du VIAF figurent des bibliothèques nationales, des organismes culturels et d'autres institutions de premier plan dans le monde entier. Les données de plus de 40 organisations dans plus de 30 pays sont présentes dans le VIAF. Ces contributeurs participent à la gouvernance du VIAF par le biais du Conseil VIAF, qui donne des conseils sur les politiques, les pratiques et le fonctionnement du VIAF.

Plus de détails sur la gouvernance du VIAF


viaf_trusted_consortium

Rejoignez un consortium de confiance

La Library of Congress des États-Unis, la Deutsche Nationalbibliothek et OCLC ont commencé un projet de démonstration de faisabilité afin de relier leurs notices d’autorité en avril 1998. Après quatre années d’essais de liaison des fichiers d'autorité, ce groupe a formé le Consortium VIAF lors de la 69e Conférence générale de l’IFLA en août 2003. La Bibliothèque nationale de France (BnF) s'est jointe au consortium en octobre 2007.

Les quatre membres d'origine du Consortium VIAF ont pris le rôle d'institutions directrices, tandis que les autres organisations qui l'ont rejoint ultérieurement ont la dénomination de contributeurs. Au fil des ans, le VIAF s'est enrichi d'un grand nombre de contributeurs dans le monde entier. En 2012, les 19 contributeurs VIAF de 22 pays ont transformé le VIAF en un service d’OCLC. Sur les directives du Conseil VIAF, OCLC gère l’hébergement, les logiciels et les données du VIAF, qui est sous l’autorité du Conseil d’administration d’OCLC.

Le VIAF (Virtual International Authority File) combine plusieurs fichiers d'autorités de noms en un seul service d'autorités hébergé par OCLC. Le but du service est de réduire les coûts et d'augmenter l'utilité des fichiers d'autorités des bibliothèques en associant et en liant les fichiers d'autorités largement utilisés et en mettant ces informations en ligne.