Français

Le projet REALM publie les résultats des tests de virus sur les matériaux à des températures différentes

La recherche produit des données scientifiques afin de réduire l'exposition au coronavirus dans les archives, les bibliothèques et les musées

1589472597842

DUBLIN, Ohio, le 11 février 2021 — Le projet REALM a publié les résultats de la dernière série de tests scientifiques visant à déterminer la durée de vie du virus SARS-CoV-2 à l'origine de la COVID-19 sur les matériaux que l'on retrouve dans les archives, les bibliothèques et les musées, à des températures plus froides et plus chaudes que les tests précédents.

Pour les deux dernières séries de tests, les tests 7 et 8, les matériaux ont été maintenus à des températures plus froides (34 à 36°F; 1 à 4°C) et plus chaudes (83 à 84°F; 28 à 29°C). Les tests 1 à 6 ont mesuré le temps d'atténuation de la virulence du virus SARS-CoV-2 appliqué aux matériaux maintenus à température ambiante (68 à 75 °F; 20 à 24 °C).

Les tests 7 et 8 ont porté sur une couverture de livre rigide, une couverture de livre souple, une couverture de protection en plastique et de la mousse de polyéthylène expansée. Les chercheurs ont déposé le virus actif sur des échantillons de chaque matériau, les ont laissés sécher, puis placés dans une chambre à atmosphère contrôlée sans lumière ni air extérieur.

Les résultats montrent que les taux d'atténuation pour les matériaux conservés à la température la plus froide étaient significativement plus lents par rapport aux températures plus chaudes et ambiantes, avec des niveaux détectables de virus actifs toujours présents au jour 10. À l'inverse, à des températures plus élevées, le virus n'a pas été détecté sur tous les matériaux à l'exception de la couverture de protection en plastique le jour 6; il s'agissait d'un temps d'atténuation légèrement plus rapide que ce qui s'est passé à des températures ambiantes. (Voir les résultats des tests 7 et 8.)

Ces données suggèrent qu'il peut être nécessaire d'évaluer d'autres facteurs concernant les boîtes de collecte extérieures ou l'entreposage dans des conditions plus froides. Pour les établissements qui utilisent des périodes de quarantaine, cette recherche peut avoir un impact sur le moment où il faut commencer la quarantaine une fois qu'un matériau est amené dans un environnement contrôlé. Les données suggèrent également que, lorsque c'est possible, l'entreposage dans des zones plus chaudes peut contribuer à raccourcir la durée de la quarantaine.

Le projet REALM (REopening Archives, Libraries, and Museums), a pour objectif de produire des informations scientifiques permettant de mieux gérer les principaux documents des musées, des bibliothèques et des archives, alors que ces établissements reprennent leurs activités et rouvrent au public. Dans le cadre de cette recherche, le projet REALM étudie la durée de vie du virus du SARS-CoV-2 sur des matériaux courants et des méthodes pour limiter l'exposition au virus.

Le projet REALM a également rendu disponible une compilation de recherches scientifiques sur le SARS-CoV-2. Cette compilation synthétise les recherches en cours sur la propagation du virus, sa survie sur les matériaux et les surfaces, et sur l'efficacité de diverses mesures de prévention et de décontamination. Le rapport de recherche met en évidence des preuves croissantes indiquant que le contact direct et les gouttelettes respiratoires seraient les principaux modes de propagation du virus, et que les aérosols pourraient contribuer à l'infection.

Ces résultats s'ajoutent aux connaissances scientifiques progressivement collectées concernant le SARS-CoV-2, qui comporte encore des incertitudes sur : la quantité de virus qu'une personne infectée libère en toussant, en éternuant, en parlant, en respirant, etc.; la quantité de virus nécessaire pour infecter une personne; et la probabilité qu'une personne soit infectée indirectement en touchant des objets et des surfaces contaminés.

Le projet fournit également des outils pour aider les archives, les bibliothèques et les musées. Une nouvelle ressource qui synthétise les informations des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis le nettoyage et la désinfection est maintenant disponible.

Le projet REALM est parrainé par l'IMLS (Institute of Museum and Library Services), première source de financement fédéral des musées et des bibliothèques, et par OCLC, organisme à but non lucratif dédié aux technologies et à la recherche pour les bibliothèques, en partenariat avec Battelle, un organisme international à but non lucratif consacré au développement et à la recherche scientifique.

Toute l'actualité relative au projet est publiée sur la page oc.lc/realm-project dès qu'elle est disponible. Si cela vous intéresse, vous pouvez également vous inscrire sur le site Web du projet afin de recevoir les dernières informations par courriel.

À propos de l'Institute of Museum and Library Services

L'Institute of Museum and Library Services est la source principale de support fédéral pour les bibliothèques et les musées des États-Unis. Nous faisons progresser les musées, les bibliothèques et les autres organismes associés du pays, et nous leur apportons support et moyens, par le biais de subventions et de recherches ainsi que par l'élaboration de politiques. Notre vision consiste en une nation dans laquelle les musées et les bibliothèques œuvrent ensemble à changer la vie des individus et de la population locale. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.imls.gov et suivez-nous sur Facebook et Twitter.


À propos de Battelle

Chaque jour, les équipes de Battelle appliquent les sciences et les technologies dans les domaines les plus importants. Dans ses grands centres technologiques et laboratoires nationaux du monde entier, Battelle mène des activités de recherche et développement, conçoit et fabrique des produits, et fournit des services essentiels aux gouvernements et aux clients commerciaux. Basée à Columbus dans l'Ohio depuis sa fondation en 1929, Battelle travaille au service des secteurs de la sécurité nationale, de la santé et des sciences de la vie, de l'énergie et de l'environnement. Pour obtenir plus d'informations, consultez le site www.battelle.org.


À propos d'OCLC

OCLC est une coopérative mondiale de bibliothèques sans but lucratif qui fournit des services technologiques partagés, des études originales et des programmes communautaires pour permettre aux bibliothèques de favoriser l’apprentissage, la recherche et l’innovation. Par le biais d’OCLC, les bibliothèques membres produisent et entretiennent WorldCat, le réseau mondial le plus complet de données sur les collections et services de bibliothèques. Les bibliothèques bénéficient également de nouvelles efficiences avec OCLC WorldShare, une gamme complète d’applications et de services pour la gestion de bibliothèques basés sur une plate-forme ouverte et dans le nuage. C’est par le biais de la collaboration et du partage de la connaissance collective que les bibliothèques peuvent aider les gens à trouver les réponses à leurs questions. Ensemble, OCLC, ses bibliothèques membres, son personnel et ses partenaires rendent les avancées possibles.

OCLC, WorldCat, WorldCat.org et WorldShare sont des marques de commerce et/ou de service d'OCLC, Inc. Les noms de produit, de service ou commerciaux de tierces parties sont des marques de commerce et/ou de service de leurs propriétaires respectifs.

Contact

  • Bob Murphy

    OCLC

    O: 614-761-5136