Français

Le projet REALM publie les résultats des derniers tests de coronavirus sur le cuir, ainsi qu'une synthèse des recherches

1589472597842

DUBLIN, Ohio, le 14 octobre 2020 — Le projet REALM a publié les résultats de la dernière série de tests scientifiques visant à déterminer la durée de vie du virus SARS-CoV-2 à l'origine de la COVID-19 sur les document des archives, des bibliothèques et des musées, ainsi qu'une synthèse des recherches publiées afin d'informer ces institutions à l'heure de leur réouverture au public.

Scott Carey, directeur de l'information à l'IMLS et directeur adjoint du Bureau de la stratégie numérique et de l'information, explique : « Les personnes qui manipulent des collections spéciales ou des livres et des documents anciens trouveront sans doute cette série de tests particulièrement intéressante. L'échantillon testé était une couverture de livre ancienne en cuir, dans un scénario où les méthodes de nettoyage standard n'étaient pas recommandées. La variabilité de la durée de vie du virus sur les documents souligne l'importance de veiller en permanence à une bonne hygiène, de suivre les directives des représentants locaux de la santé et de prendre des décisions éclairées, fondées sur l'évaluation des risques. »

Selon les résultats de nouveaux tests de laboratoire effectués par Battelle, le virus infectieux pourrait survivre pendant huit jours sur du cuir naturel comme sur du simili cuir. (Voir les résultats du 5e test)

Will Richter, chercheur principal à l'institut Battelle et l'un des responsables des recherches menées dans le cadre du projet REALM, précise : « Les tests réalisés par Battelle utilisent une approche concrète en faisant appel à des substances telles que la salive synthétique pour déterminer la durée de vie du virus SRAS-CoV-2 sur des documents que l'on trouve dans des bibliothèques, des archives et des musées. Dans la dernière série de tests, nous avons utilisé une reliure de livre en cuir des années 1860 conservée dans un système de bibliothèque. Nous continuons à ajuster les points temporels sélectionnés pour tenter de cerner le profil de disparition complète du virus. Nous suivrons de près l'évolution des données scientifiques au fil des tests de ces documents. »

Le projet a également rendu disponible une compilation de recherches scientifiques sur le SARS-CoV-2 publiées jusqu'à la mi-août 2020. Cette compilation synthétise les recherches en cours sur la propagation du virus, sa survie sur les matériaux et les surfaces, et sur l'efficacité de diverses mesures de prévention et de décontamination. Le nouveau rapport de recherche met en évidence des preuves croissantes indiquant que le contact direct et les gouttelettes respiratoires seraient les principaux modes de propagation du virus, et que les aérosols pourraient contribuer à l'infection.

Lorcan Dempsey, vice-président de la division Services aux membres et recherche d'OCLC, et stratégiste en chef, souligne : « L'examen par des experts des recherches publiées est un élément essentiel de ce projet. Cette analyse fournit un contexte important, en montrant ce que nous savons réellement et ne savons toujours pas sur le coronavirus. Ces examens, ainsi que les tests de persistance du virus sur les documents, continueront d'être une ressource pour les bibliothèques, les archives et les musées, et les aideront à planifier avec confiance la mise en place de cadres pour aider à protéger leur personnel et leurs communautés. »

La synthèse des recherches pertinentes souligne également le fait qu'il reste quelques « inconnues connues » critiques concernant le virus à l'origine de la COVID-19, notamment la quantité de virus nécessaire pour infecter quelqu'un, la quantité de virus qu'une personne infectée diffuse dans l'air et s'il est possible de contracter le virus en touchant des objets et des surfaces. (Lire la synthèse des recherches)

Le projet REALM (REopening Archives, Libraries, and Museums) a pour but de produire des informations scientifiques permettant de mieux gérer les principaux documents des bibliothèques, des musées et des archives, lors de la reprise d'activité de ces établissements et de leur réouverture au public. Ce projet est parrainé par l'IMLS (Institute of Museum and Library Services), première source de financement fédéral des musées et des bibliothèques, et par OCLC, organisme à but non lucratif dédié aux technologies et à la recherche pour les bibliothèques, en partenariat avec l'institut Battelle, un organisme international à but non lucratif consacré au développement et à la recherche scientifique. 

Toute l'actualité relative au projet est publiée sur la page oc.lc/realm-project dès qu'elle est disponible. Si cela vous intéresse, vous pouvez également vous inscrire sur le site Web du projet afin de recevoir les dernières informations par courriel.

À propos de Institute of Museum and Library Services

L'agence Institute of Museum and Library Services est la source principale de support fédéral pour les bibliothèques et les musées des États-Unis. Nous faisons progresser les musées, les bibliothèques et les autres organismes associés du pays, et nous leur apportons support et moyens, par le biais de subventions et de recherches ainsi que par l'élaboration de politiques. Notre vision consiste en une nation dans laquelle les musées et les bibliothèques œuvrent ensemble à changer la vie des individus et de la population locale. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.imls.gov et suivez-nous sur Facebook et Twitter.


À propos de Battelle

Chaque jour, les équipes de Battelle appliquent les sciences et les technologies dans les domaines les plus importants. Dans ses grands centres technologiques et laboratoires nationaux du monde entier, Battelle mène des activités de recherche et développement, conçoit et fabrique des produits, et fournit des services essentiels aux gouvernements et aux clients commerciaux. Basée à Columbus dans l'Ohio depuis sa fondation en 1929, Battelle travaille au service des secteurs de la sécurité nationale, de la santé et des sciences de la vie, de l'énergie et de l'environnement. Pour obtenir plus d'informations, consultez le site www.battelle.org.


À propos d'OCLC

OCLC est une coopérative mondiale de bibliothèques sans but lucratif qui fournit des services technologiques partagés, des études originales et des programmes communautaires pour permettre aux bibliothèques de favoriser l’apprentissage, la recherche et l’innovation. Par le biais d’OCLC, les bibliothèques membres produisent et entretiennent WorldCat, le réseau mondial le plus complet de données sur les collections et services de bibliothèques. Les bibliothèques bénéficient également de nouvelles efficiences avec OCLC WorldShare, une gamme complète d’applications et de services pour la gestion de bibliothèques basés sur une plate-forme ouverte et dans le nuage. C’est par le biais de la collaboration et du partage de la connaissance collective que les bibliothèques peuvent aider les gens à trouver les réponses à leurs questions. Ensemble, OCLC, ses bibliothèques membres, son personnel et ses partenaires rendent les avancées possibles.

OCLC, WorldCat, WorldCat.org et WorldShare sont des marques commerciales ou de service d'OCLC Online Computer Library Center, Inc. Les produits, les noms d'entreprise ou de service de tierces parties sont des marques commerciales ou de service de leurs propriétaires respectifs.

Contact

  • Bob Murphy

    OCLC

    O: 614-761-5136