Français

Université de La Trobe

Établissez des partenariats entre campus pour élever votre profil dans les résultats de recherche de votre établissement.

Image de la bibliothèque de l'Université de La Trobe

« La bibliothèque joue un rôle important... pour contribuer à présenter ces résultats de recherche et à transmettre des informations à leur sujet et... les indicateurs de publication dans notre gestion des informations de recherche et nos rapports à La Trobe, en interne et en externe. »

Simon Huggard
Responsable adjoint de la recherche et des collections, Université de La Trobe

Pour répondre à des exigences internes et externes de gestion et d'élaboration de rapports sur les activités de recherche, l'Université de La Trobe avait mis en œuvre 8 systèmes différents pour les chercheurs. Or, ces systèmes s'intégraient partiellement ou pas du tout avec les 33 systèmes utilisés dans l’ensemble de l’Université. Souvent, ces systèmes ne partageaient pas automatiquement les informations, ce qui contraignait les chercheurs à saisir les mêmes données à de multiples reprises. Certains de ces systèmes fournissaient des données destinées à des rapports importants, tels que le cadre national d'évaluation des recherches Excellence in Research for Australia (ERA). Cependant, ces informations étaient souvent fournies de façon confuse et chronophage, avec pour résultat des rapports incomplets.

« L'Université de la Trobe, comme beaucoup d’autres institutions, souhaitait améliorer la visibilité de ses travaux de recherche ainsi que leur qualité et leur impact », explique Simon Huggard, le directeur adjoint de la bibliothèque de l'Université de la Trobe. Pour simplifier l’opération, la bibliothèque a établi un partenariat avec le bureau de la recherche universitaire, qui dirige une initiative de gestion des informations de recherche (baptisée RIM ou Research Information Management) centralisant l'ensemble des 8 systèmes en un seul et intégrant complètement 29 systèmes au sein de l'Université. Cela permet aux chercheurs de saisir des renseignements dans un seul emplacement qui alimente les rapports gouvernementaux et les profils de recherche en ligne, prend en charge les programmes universitaires annuels et les mandats en libre-accès pour la recherche, et augmente le profil de recherche de La Trobe en veillant à ce que ses chercheurs se voient attribuer le travail qu'ils ont accompli.

« Je crois qu’il y a une raison profonde au rôle joué par les bibliothèques, parce que nous sommes actifs dans de multiples domaines qui rejoignent la gestion de l’information. »

« Auparavant, les universitaires déposaient peu de documents dans nos dépôts et fournissaient peu de métadonnées de publications parce qu’ils ne voyaient pas la valeur que cela pouvait apporter », a déclaré Simon. « Aujourd'hui, tout cela s'inscrit dans un paysage de recherche bien plus intégré... ce n'est pas seulement perçu comme une activité à part concernant les bibliothèques. Cela occupe vraiment une place centrale dans la gestion de nos informations de recherche. » Désormais, lorsque des chercheurs envoient des informations, la bibliothèque peut contribuer à la vérification et à l'enrichissement des données. Bien que la mise en place d'un système RIM soit une activité à l'échelle de tout l'établissement nécessitant des partenariats sur le campus, a-t-il fait remarquer, « la bibliothèque occupe à présent un rôle de premier plan pour que les résultats de recherche soient accessibles à un public externe et attribués aux chercheurs de l'Université de La Trobe. »

Les efforts entrepris par la bibliothèque pour mettre en œuvre le système RIM ont contribué à améliorer la réputation de toute l'université, grâce à l'établissement de rapports plus précis et plus exhaustifs. « Cette année, La Trobe a atteint son meilleur classement dans tous les différents profils de classement extérieurs et internationaux », a déclaré Simon, « et c’est en partie parce que... la capture des métadonnées relatives à nos publications de recherche et des autres résultats de recherche s'est avérée beaucoup plus exacte. » Il a ajouté : « La visibilité des activités de la bibliothèque a réellement contribué à améliorer les résultats pour l’Université. »

Services utilisés par l'Université de La Trobe

Abonnement au catalogage et aux métadonnées OCLC

EZproxy

VDX

Carte indiquant l'emplacement de l'Université de La Trobe

Informations sur la Bibliothèque

  • Elle prend en charge plus de 33 000 utilisateurs avec près de 2 millions de visites par an.
  • Elle possède plus de 2 millions de documents, dont près de 100 000 revues électroniques et plus de 500 000 livres électroniques.
  • Elle gère une vaste bibliothèque sur le campus à Melbourne, deux bibliothèques de taille plus modeste sur les campus de Bendigo et d'Albury-Wodonga, ainsi que deux bibliothèques partagées et une bibliothèque virtuelle.

Histoires associées

Image du Liverpool School of Tropical Medicine Building

Dédier plus de temps au partage de la recherche

Découvrez comment la Liverpool School of Tropical Medicine appuie les objectifs institutionnels en utilisant le nuage.

share_thumb

Intégrer la bibliothèque au processus de recherche

Comment l'initiative SHARE favorise les conversations sur les rôles des bibliothèques dans la conservation des produits de la recherche au-delà de la publication finale.