Français

VIAF®

Le VIAF est un service international destiné à faciliter l’accès aux principaux fichiers d’autorités de noms du monde entier. Ses créateurs considèrent le VIAF comme une brique du Web sémantique permettant aux utilisateurs de choisir la forme d'affichage des noms de personnes en fonction de la langue et des caractères de leur choix. Le VIAF a commencé comme un projet commun de la Library of Congress (LC), la Deutsche Nationalbibliothek (DNB), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et OCLC. Au cours de la dernière décennie, il est devenu un effort coopératif qui regroupe un nombre croissant d'autres bibliothèques nationales et agences.

Depuis la transition* du VIAF pour devenir un service OCLC au début de 2012, le nombre d'agences participant comme contributeurs de VIAF est passé de 19 agences dans 22 pays à 34 agences dans 29 pays (en juillet 2014). Vingt-quatre (24) des contributeurs de VIAF sont des bibliothèques nationales, et 11 autres bibliothèques nationales fournissent des données au VIAF par le biais d'agences fédérales de consortiums et d'autres organisations, ce qui porte le total à 35 bibliothèques nationales dans 30 pays représentées dans le VIAF.

La plupart des grandes bibliothèques maintiennent des listes de noms pour les personnes, les corporations, les réunions et les endroits géographiques, de même que des listes pour le contrôle des ouvrages et autres entités. Ces listes, ou fichiers d'autorités, ont été développées et entretenues de diverses façons par les communautés de bibliothèques à travers le monde. Ces différences d'approche deviennent évidentes lorsque les données de bibliothèques provenant de plusieurs communautés sont combinées dans des catalogues partagés comme WorldCat d'OCLC.

* Le VIAF est passé d'un projet commun de la Library of Congress (LC) des États-Unis, de la Bibliothèque nationale allemande, (Deutsche Nationalbibliothek ou DNB), de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et d'OCLC à un service d'OCLC au début de 2012.

Chronologie

  • En avril 1998, la Library of Congress (LC) des États-Unis, la Deutsche Nationalbibliothek (DNB) et OCLC ont entrepris un projet de validation de concept pour tester le processus de relier leurs notices d'autorités pour les noms de personnes.
  • Le Consortium VIAF a été formé par une entente écrite entre la LC, la DNB et OCLC en août 2003. L'entente à été signée lors du 69e Congrès général de l'IFLA à Berlin.
  • La Bibliothèque nationale de France (BnF) s'est jointe au consortium avec une entente qui est entrée en vigueur le 5 octobre 2007.
  • Ces quatre organisations—LC, DNB, BnF et OCLC—ont tenu le rôle de mandataires au sein du consortium, ayant la responsabilité commune du VIAF avec OCLC hébergeant le VIAF et fournissant le logiciel, et les établissements participants fournissant les données d'autorités et bibliographiques. Des organisations supplémentaires se sont ensuite jointes au consortium comme contributeurs et ont fourni des fichiers sources et l'expertise pour l'avancement du VIAF.
  • Avec la validation du concept du VIAF, les discussions se sont amorcées parmi les mandataires en 2010 sur un arrangement organisationnel à long terme approprié pour le VIAF. Après avoir considéré plusieurs options, les mandataires et les contributeurs ont convenu de transformer le VIAF en un service OCLC. Au cours de l'année 2011, les détails de cette transition ont été discuté et accepté et, en 2012, la transition a commencé.

Disponibilité du service

  • Virtual International Authority File (VIAF)

    Disponible partout