Français

Conseil consultatif d'OCLC Canada : téléconférence du 16 septembre 2005

Présents :

Bernard Dumouchel, directeur général, ICIST
Ingrid Parent, sous-ministre adjointe, Bibliothèque et Archives Canada, secteur de la Collection du patrimoine documentaire
Ernie Ingles, vice-recteur, Université de l'Alberta
Brian Campbell, directeur, Systèmes et services techniques, Bibliothèque publique de Vancouver
Claude Bonnelly, directeur des bibliothèques, Université Laval
Daniel Boivin, directeur, OCLC Canada
John Teskey, directeur, Université du Nouveau-Brunswick
Joyce Garnett, University Librarian, University of Western Ontario
Cathy De Rosa, vice-présidente, Marketing et services aux bibliothèques, OCLC




Sujets discutés :

  1. Révision du procès-verbal de la réunion du 25 mai 2005 (mise à jour et questions).
  2. Mise à jour sur les "Actions requises".
  3. Initiatives d'OCLC sur le contenu électronique.
  4. Révision de l'ordre du jour du Conseil des membres pour la réunion prévue du 23 au 25 octobre.
  5. Initiatives d'OCLC Canada pour les achats de groupes.
  6. Mise à jour sur les initiatives d'OCLC et de Bibliothèque et Archives Canada pour la référence virtuelle.
  7. Mise à jour sur l'initiative Open WorldCat.
  8. Conseil consultatif d'OCLC Canada - Reconnaissance de la contribution des délégués sortants.
  9. Autres sujets (prochaine réunion).
  10. Séance levée.




Le procès-verbal suivant résume les propos essentiels de l'appel conférence. Les actions à entreprendre sont listées à la fin de ce document.

1. Révision du procès-verbal de la réunion du 25 mai 2005 (mise à jour et questions).

Le titre de Joyce Garnett est "University Librarian".

2. Mise à jour sur les "Actions requises".

Toutes les actions requises ont été effectuées ou le seront au cours de cette réunion sauf l'invitation de personnes pour remplacer les délégués sortants. Bernard Dumouchel verra à ce que les nouveaux délégués soient présents lors de la prochaine réunion via téléconférence le 10 février 2006.

3. Initiatives d'OCLC sur le contenu électronique.

Cathy De Rosa a décrit les projets et les directions futures d'OCLC en matière de développement du contenu électronique :

L'initiative comporte trois "plates-formes" : le contenu électronique, la recherche et l'authentification.

OCLC étudie la possibilité d'ajouter d'autres formats électroniques comme la musique.

Les livres sonores électroniques sont bien reçus, mais il s'agit d'un nouveau défi pour OCLC. Par exemple, OCLC reçoit beaucoup de demandes d'assistance directement des utilisateurs finaux.

CybraryN, un nouveau service qui sera bientôt offert par OCLC pour faciliter l'authentification des utilisateurs finaux pour les bibliothèques qui n'ont aucun logiciel pour le contrôle d'accès et la sécurité. Les délégués voulaient savoir quels sont les protocoles supportés par CybraryN (Shiboleth)? (Nous sommes au tout début de la phase pilote et lorsque nous aurons plus de détails, nous les partagerons avec la communauté des bibliothèques.)

Il a été aussi question des dépôts institutionnels même si ceux-ci ne correspondent pas dans ce qu'OCLC considère ses initiatives pour le contenu électronique. Toutefois, les commentaires suivants ont été émis :

  • Les dépôts institutionnels seront formés en grande partie de mémoires et thèses en format électronique.
  • Les dépôts institutionnels ne sont pas beaucoup utilisés et alimentés par le corps professoral.
  • Les délégués ont demandé qui, chez OCLC, s'occupe des mémoires et thèses en format électronique? Que fait OCLC?
  • Les délégués ont souligné qu'un rôle possible pour OCLC en ce qui concerne les dépôts institutionnels serait de faire au moins la cueillette des données auxquelles les membres d'OCLC ont accès et les mettre dans WorldCat

Suggestion : une bonne source de livres électroniques en français pourrait être un éditeur nommé DeBook (?)

Note de Bibliothèque et Archives Canada : en 2007, le contenu électronique sera assujetti au dépôt légal. Selon les conditions d'accès, certains documents électroniques seront uniquement disponibles sur place.

En général, le contenu électronique dans les bibliothèques :

  • Est en demande.
  • Un volume critique est nécessaire pour que les utilisateurs s'y intéressent.
  • L'ICIST trouve que les livres électroniques sont plus utilisés et réutilisés.
  • Est très utile pour des domaines spécialisés (affaires, technologies de l'information, documents gouvernementaux). La religion est un sujet populaire à l'UNB et est utilisée dans des disciplines connexes.

OCLC a effectué une autre étude d'envergure sur le comportement et la perception des utilisateurs face aux bibliothèques et à l'utilisation des ressources électroniques. Les pays visés étaient les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Inde, Singapour et l'Australie. Les personnes avaient 14 ans et plus. Toutes avaient déjà accès à Internet. Le sondage était en ligne. Les résultats seront publiés en 2006, mais certains points ont déjà été identifiés :

  • Les utilisateurs de bibliothèque ne savent pas que la bibliothèque possède des ressources électroniques. Ils pensent qu'elle possède uniquement des livres.
  • Ils pensent que les librairies ont du matériel plus récent car ils pensent que ce qui se trouve dans les bibliothèques est ancien!
  • Apprentissage et connaissance : ils croient que c'est là la mission des bibliothèques.
  • Ils font autant confiance à Internet qu'aux bibliothèques.
  • Le contenu électronique n'est pas associé aux bibliothèques. Note. - Plusieurs autres constatations seront publiées plus tard.

Commentaires :

  • La plupart des bibliothèques n'ont pas d'indication visuelle pour informer leurs utilisateurs qu'elles possèdent du contenu électronique.
  • Les bibliothèques possèdent beaucoup d'informations sur les utilisateurs, mais ne les utilisent pas pour "battre la compétition". Nous avons l'information et nous devons l'utiliser et nous ne devons pas être trop pointus sur certaines questions de confidentialité étant donné que les utilisateurs de bibliothèques eux-mêmes ne sont pas trop préoccupés par ces (c'est-à-dire la réutilisation des informations personnelles). Dans une récente publication d'OCLC Abstracts, il était mentionné que 80 % des utilisateurs veulent des sites Web personnalisés mais que 75 % se préoccupent et veulent le respect de la vie privée sont (contradiction).
  • L'un des rôles d'OCLC pourrait être un "rôle de proxy" pour que les bibliothèques exploitent les données, comme Amazon le fait.

À la lumière de ces commentaires et de ces constatations, il est de plus en plus indiqué de défendre les intérêts des bibliothèques. Toutefois, OCLC a besoin de l'aide des bibliothèques pour trouver des cas pertinents.

OCLC Canada a demandé au groupe de repérer certains de ces cas afin de pouvoir commencer a défendre les intérêts des bibliothèques qui possèdent des publications spécialisées qui sont lues par le public et les administrateurs. Il a été mentionné de trouver et consulter une base de données de la Colombie-Britannique nommée "Beyond Words!".

Bibliothèque et Archives Canada présentera des exemples intéressants lors du prochain sommet. Ingrid Parent de Bibliothèque et Archives Canada donnera les noms de certaines personnes à OCLC Canada qui pourra communiquer avec elles pour connaître certains de ces exemples.

Le cas de l'ICIST et les moules de l'Ile-du-Prince-Édouard est peut-être un exemple qui pourrait être utilisé.

Cathy De Rosa a mentionné qu'OCLC fera une demande de subvention afin d'être en mesure de faire des recherches plus approfondies. Les délégués ont recommandé d'essayer d'associer certaines de ces recherches futures au CLA et à l'ASTED afin d'avoir quelque chose de spécifiquement canadien.

4. Révision de l'ordre du jour du Conseil des membres pour la réunion prévue du 23 au 25 octobre.

Ernie a commencé la discussion en indiquant que la prochaine réunion porterait sur deux thèmes principaux :

  • La mondialisation - Il y aura une discussion sur le document présenté par OCLC lors de la réunion de février. Ernie a indiqué que le Conseil des membres veut être informé des défis auxquels font face les directeurs des divisions internationales en plus d'être régulièrement informé des défis des réseaux.
  • Une discussion sur un livre blanc d'OCLC sur les petites bibliothèques et les bibliothèques rurales. Le Conseil consultatif d'OCLC Canada devra s'assurer de mentionner les perspectives canadiennes étant donné que ces types de bibliothèques représentent une large portion des bibliothèques canadiennes. Il a été suggéré de tenir de petites sessions de groupes lors de congrès provinciaux pour rencontrer les gestionnaires de ces types de bibliothèques. Les délégués voulaient également savoir si OCLC Canada pouvait fournir une liste des bibliothèques de ces deux catégories qui utilisent les produits d'OCLC.

Cathy présentera les premières constatations du sondage de marché décrit ci-dessus lors de la réunion du Conseil des membres.

Bernard a ajouté qu'il serait intéressant de savoir quels sont l'accès et l'utilisation du matériel en langues étrangères au sein de la coopérative. Il a souligné qu'OCLC pouvait faciliter l'accès et non seulement pointer vers les ressources.

5. Initiatives d'OCLC Canada pour les achats de groupes.

OCLC Canada a commencé à offrir un programme appelé "Achats de groupes" afin de permettre aux bibliothèques d'obtenir un meilleur prix pour divers produits. OCLC Canada a plusieurs partenaires d'affaires et plus de 950 bibliothèques utilisent un ou plusieurs de ses produits. Par conséquent, OCLC Canada est bien placé pour améliorer les services offerts à la coopérative en négociant des prix avantageux pour les bibliothèques canadiennes. L'analogie avec cette initiative est ce que les réseaux aux États-Unis comme Amigos ou Solinet offrent comme solutions de tierces parties.

Deux divisions d'OCLC offrent déjà de tels services : CAPCON et OCLC Western. OCLC Canada envisagera de telles initiatives lorsqu'il y aura un besoin.

Actuellement, la première initiative qui peut être mise de l'avant est celle des produits offerts par Lexis-Nexis et Serials Solutions. D'autres produits ont été identifiés et OCLC Canada négocie pour être ajouté aux ententes en vigueur avec OCLC Western et CAPCON.

Plus de détails sur cette initiative sont disponibles au : http://www.oclc.org/ca/en/membership/cooperativepurchasing/default.htm. Il est indiqué de visiter ce site régulièrement pour être informé des nouvelles offres qui s'ajouteront au cours de l'année.

Le Conseil croît que ce serait une excellente initiative qui mettrait en valeur le rôle de coopérative d'OCLC Canada et aiderait à diminuer l'impression qu'OCLC Canada est seulement un autre fournisseur. Il a été mentionné que ceci pourrait également aider les bibliothèques plus petites qui ne sont pas toujours bien desservies par OCLC Canada en général.

Le Conseil a recommandé que le personnel d'OCLC Canada rencontre les divers consortium et réseaux des provinces et territoires pour présenter ces nouveaux services et s'assurer qu'ils sont connus.

Le Conseil a demandé d'avoir une copie de la liste des produits d'OCLC Western sous ententes afin de pouvoir recommander les produits pour lesquels OCLC Canada devrait essayer de conclure des ententes.

Le Conseil voulait connaître le statut des négociations avec Serials Solutions ainsi que pour le chargement du RVM de l'Université Laval étant donné que ce produit pourrait également être offert avec ce modèle.

6. Mise à jour sur les initiatives d'OCLC et de Bibliothèque et Archives Canada pour la référence virtuelle.

Discussion, avec présentation PowerPoint sur papier, des points forts et des changements.

  • La fusion de 24X7 et QuestionPoint (QP) va bon train. Le service offre maintenant la co-navigation avec l'application eGain obtenue par la fusion.
  • OCLC a mis fin à son partenariat avec Convey l'été dernier.
  • La composante Egain sera traduite afin d'être bilingue.
  • Plusieurs des demandes précédentes (stabilité, acheminement d'utilisateurs à d'autres bibliothécaires virtuels, etc.) sont maintenant disponibles avec QP et eGain.
  • Il est encore possible d'avoir accès à l'environnement Global et à la Base de connaissance globale si désiré.
  • Des réductions sont maintenant offertes aux bibliothèques membres uniquement.
  • Avec QP, il est encore possible d'avoir son propre environnement local avec ou sans lien à un consortium régional qui lui est relié au réseau global installé par OCLC. QP a tous les outils pour permettre aux consortiums et aux groupes de travailler ensemble.
  • 24X7 ajoute la possibilité d'avoir d'autres établissements pouvant couvrir les services d'autres bibliothèques lorsque le personnel n'est pas en ligne. Il permet aussi aux bibliothèques d'engager OCLC pour couvrir les services si le site est en anglais uniquement. OCLC travaille également à l'implantation d'un service en espagnol.
  • La référence virtuelle a été ajoutée à Open WorldCat lorsque les bibliothèques offrent ce service. Elle peut également être offerte avec des solutions comme BlackBoard.

Le groupe a demandé des statistiques sur les établissements qui utilisent la référence virtuelle localement au Canada et le type de trafic si possible.

Ingrid Parent a fait une brève mise à jour sur les initiatives de Bibliothèque et Archives Canada :

  • Efforts de bibliothèques à bibliothèques.
  • Développeur en congé de maladie ce qui ralentit le processus de développement.
  • Aucun nouveau développement effectué au cours de la dernière année.
  • Statistiques = signature de 336 bibliothèques. Questions soumises = 185 en 2004 et 2005.
  • Étant donné que le trafic n'était pas très important, l'initiative (RVC) est suspendue pour l'instant.
  • Des analyses plus poussées seraient nécessaires pour identifier les raisons pour lesquelles l'utilisation a été si faible, pour elle a uniquement été utilisée pour des questions très difficiles, etc.
  • Prochaine étape : sonder les utilisateurs pour savoir si le service est nécessaire.

Brian Campbell a brièvement décrit l'article écrit par son personnel à la Bibliothèque publique de Vancouver. Il vaut mieux lire l'article qui est affiché avec le procès-verbal et qui sera inclus dans le Bulletin d'information d'OCLC Canada. Leur succès vient du fait qu'ils n'ont pas commercialisé ceci comme un service 24/7 mais plutôt comme une aide aux devoirs. Beaucoup de publicité a aidé à augmenter le trafic. Constatation importante : parmi les utilisateurs de la référence virtuelle, 25 % n'ont jamais utilisé la bibliothèque pour autre chose que la référence virtuelle.

Mme Garnett a recommandé de considérer offrir QP avec le nouveau modèle d'achats de groupes d'OCLC Canada.

Le groupe voulait aussi savoir où et quand se tiendrait la prochaine conférence sur la référence virtuelle.

Les délégués ont demandé à recevoir la présentation par courriel.

7. Mise à jour sur l'initiative Open WorldCat.

En ce qui concerne la référence virtuelle, le groupe a demandé à recevoir la présentation PowerPoint par courriel.

Une mise à jour a eu lieu et les éléments suivants soulignés :

  • Le nombre de notices indexées par Google, Yahoo! Search et bientôt par Ask Jeeves varie entre 3 et 4 millions selon le navigateur. Ceci représente 55 % des localisations dans WorldCat.
  • Les livres uniques avec plusieurs localisations sont chargés mais 400 000 notices uniques (autres que des livres) seront bientôt chargées.
  • Google Scholar a chargé toutes les notices de monographies de WorldCat, c'est-à-dire 4 millions de notices.
  • Ask Jeeves est censé avoir chargé 3,4 millions de notices l'automne dernier.
  • L'objectif est de charger toutes les notices de WorldCat mais les délais doivent être discutés avec tous les établissements concernés incluant OCLC.

Les questions suivantes des délégués sont demeurées sans réponses :

  • Dans la présentation, on dit : "45M set: complete database by works". Qu'est-ce que ça signifie précisément?
  • Quel est le contrôle éditorial de Wiki s'il y en a un?
  • Les révisions seront-elles téléchargées dans un système local?

Un délégué a demandé à Ingrid Parent de Bibliothèque et Archives Canada si le Catalogue collectif canadien pourrait aussi être chargé dans Google. Mme Parent examinera si c'est possible. Le groupe semblait croire que Bibliothèque et Archives Canada devait aller de l'avant avec cette initiative.

8. Conseil consultatif d'OCLC Canada - Reconnaissance de la contribution des délégués sortants.

OCLC Canada a remercié et remis un cadeau aux deux délégués sortants Joyce Garnet de l'University of Western Ontario et Claude Bonnelly de l'Université Laval. OCLC Canada a exprimé sa reconnaissance envers ces collègues précieux.

9. Autres sujets (prochaine réunion).

La prochaine réunion par téléconférence doit être confirmée.

10. Séance levée.

Actions requises avant la prochain réunion Responsabilités
1. Quels sont les protocoles supportés par CybraryN (Shiboleth)? Daniel Boivin et les collègues de NetLibrary. (Terminer)
2. Qui, chez OCLC, voit aux mémoires et thèses électroniques? Que doit-on faire exactement? Daniel Boivin. (Terminer)
3. Trouver et accéder la base de données en Colombie-Britannique appelée " Beyond Words! " Brian Campbell to provide Daniel Boivin. (Terminer)
4. Conseil des membres - "Livre blanc d'OCLC pour les petites bibliothèques et les bibliothèques rurales ".

Le Conseil doit s'assurer que les perspectives canadiennes sont incluses étant donné que ces

types de bibliothèques constituent une grande partie de la communauté des bibliothèques du Canada.
Tous les délégués au Conseil et Ernie Ingles. (En cours)
5. Trouver les bibliothèques petites et rurales du Canada qui utilisent les produits OCLC et

quels produits elles utilisent.
Daniel Boivin. (En cours)
6. Fournir au Conseil une liste des produits d'OCLC Western sous licence. Daniel Boivin. (Terminer)
7. Mise à jour sur l'offre de Serials Solutions. Daniel Boivin. (Terminer)
8. Mise à jour sur le projet de chargement du RVM de l'Université Laval. Daniel Boivin. (Terminer)
9. Fournir aux délégués les présentations Ppt. Daniel Boivin. (Terminer)
10. Statistiques sur qui utilise la RV localement au Canada et le type de trafic si possible. Daniel Boivin et collègues. (En cours)
11. Où et quand aura lieu la prochaine conférence sur la RV? Daniel Boivin. (Terminer)
12. Clarifications sur Open WorldCat :
   a. Quel est le " contrôle " éditorial dans Wiki si contrôle il y a? Daniel Boivin. (Terminer)
   b. Dans la présentation, il est mentionné "45M set: complete database by works". Qu'est-ce que ça veut dire?
   c. Les révisions seront-elles téléchargées dans un système local?
13. Confirmer la date de la prochaine réunion. Daniel Boivin.