Canada

Gene Oliver nommé Vice-président d'OCLC Global Systems and Information Technology

DUBLIN, Ohio, États-Unis, 29 mars 2012—Gene Oliver a été nommé vice-président des Systèmes modiaux et de technologies de l'information chez OCLC.

M. Oliver s'est joint à OCLC en 1984, en tant qu'analyste système. Au cours des 28 années qu'il a passées chez OCLC, ses responsabilités se sont progressivement étendues. Il a notamment occupé des postes de responsable système et responsable de division, ainsi que des postes au sein de la direction.

En 2007, il est devenu directeur exécutif du département Gestion des systèmes. Il a joué un rôle important dans l'expansion des centres de données et l'intégration au niveau mondial des opérations de données et de systèmes. OCLC gère deux centres de données dans l'Ohio et en a récemment ouvert d'autres en Europe et en Australie, dans le cadre d'un plan d'exploitation des systèmes locaux et mondiaux sur le Web, en complément des Services de gestion OCLC WorldShare.

« Gene Oliver a largement contribué au développement de la coopérative OCLC, grâce à son expertise et à son travail dans la gestion des systèmes, a expliqué Jay Jordan, président et chef des opérations d'OCLC. Sous sa direction, OCLC poursuivra le déploiement de son infrastructure mondiale, afin de mettre sa plate-forme de services en nuage à la disposition des bibliothèques du monde entier. »

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, M. Oliver continuera à superviser le département Gestion des systèmes d'OCLC. Il endossera également de nouvelles responsabilités de gestion et de coordination au sein de la division Applications d'entreprises d'OCLC de Dublin. Dans le cadre de l'intégration internationale des activités de gestion des systèmes et de la création de centres de données mondiaux, il supervisera le département informatique interne et les équipes techniques des centres de données d'OCLC Europe, Moyen-Orient et Afrique.

En plus de l'ouverture de nouveaux centres de données en Europe et en Australie, OCLC peut se vanter d'avoir récemment obtenu la certification ISO (Organisation internationale de normalisation) relative aux systèmes de gestion de sécurité de l'information. Celle-ci reconnaît la capacité d'OCLC à gérer la sécurité de l'information associée à une infrastructure informatique et une gestion des centres de données sécurisées.

À propos d'OCLC
Fondé en 1967, OCLC est un organisme sans but lucratif de recherche et de services informatiques pour les bibliothèques, dont la mission est de permettre au plus grand nombre d'accéder aux informations du monde entier, tout en réduisant les coûts au sein des bibliothèques. Plus de 72 000 bibliothèques réparties dans 170 pays utilisent les services d'OCLC pour localiser, acquérir, cataloguer, prêter, préserver et gérer leurs fonds documentaires. Chercheurs, étudiants, enseignants, universitaires, bibliothécaires professionnels, entre autres, font appel aux services d'OCLC pour obtenir des informations bibliographiques, des résumés et des textes intégraux, où qu'ils se trouvent et à tout moment. OCLC et ses bibliothèques membres travaillent conjointement pour alimenter et gérer WorldCat, la plus grande base de données en ligne au monde dédiée à la recherche de fonds bibliothécaires. Recherchez WorldCat sur le Web à l'adresse www.worldcat.org. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site www.oclc.org

OCLC, OCLC WorldShare, WorldCat, WorldCat.org et WorldShare sont des marques de commerce ou de service d’OCLC Online Computer Library Center, Inc. Les noms de produits, de services et d'entreprises tiers sont des marques de commerce ou de service de leurs propriétaires respectifs.

Pour plus de détails

  • Bob Murphy

    Bob Murphy

    Manager, Media Relations

    O: 614-761-5136

Nous sommes une coopérative mondiale de bibliothèques qui appartient à, est gouvernée et entretenue par, ses membres depuis 1967. Notre utilité publique est une déclaration d’engagement les uns envers les autres, plus précisément que nous travaillerons ensemble pour améliorer l’accès aux informations détenues par les bibliothèques à travers le monde et trouverons des façons de réduire les coûts des bibliothèques par le biais de la collaboration. Plus de détails »