Canada

La Société des archivistes américains approuve les pratiques recommandées par OCLC Research visant à mettre à disposition en ligne des collections numérisées de ressources non publiées

DUBLIN, Ohio, États-Unis, 3 octobre 2011—Le guide « Well-intentioned practice (WIP) for putting digitized collections of unpublished materials online », préparé par OCLC Research a reçu l’approbation en tant que norme par le Conseil de la Société des archivistes américains (SAA).

Ces pratiques établissent un cadre pour une approche affirmative de la numérisation de ressources d’archives, telles que les photographies, les lettres ou les registres de travail d’une organisation, dont les titulaires des droits sont souvent difficiles à identifier et à contacter. Elles favorisent une approche pratique pour identifier et résoudre les problèmes de droit en conformité avec les normes éthiques et professionnelles et mettent l’accent sur la démarche collective pour aider à la gestion des responsabilités des droits d’auteur liées aux projets de numérisation à grande échelle.

Cette approche est le résultat d’un séminaire de 2010 dans lequel l’OCLC Research a réuni un groupe d’experts en archives, en collections spéciales et en droit pour développer des procédures rationalisées et acceptées par la communauté pour la gestion des droits d’auteurs à l’ère du numérique, ce qui permettrait de réduire les coûts et d’accroître la confiance dans la capacité des bibliothèques et des archives à favoriser l’accès en ligne à des ressources non publiées.

Le groupe a reconnu que même si numériser des ressources qui peuvent être soumises à des droits d’auteurs est risqué, ce risque doit être compensé par le préjudice causé à l’érudition et à la société en ne rendant pas ces collections totalement disponibles. En se fondant sur ce principe, ils ont identifié une approche pratique pour sélectionner des collections, prendre des décisions, obtenir des permissions, consigner des résultats, établir des politiques et travailler avec de futurs donateurs, ce qu’ils ont défini dans le document intitulé « Well-intentioned practice ». Depuis lors, une communauté de pratique s’est formée autour WIP qui va accroître et améliorer de façon importante l’accès aux collections de ressources non publiées dans l’optique de poursuivre les activités de recherche et d’apprentissage.

Le groupe de travail de la SAA appelé Intellectual Property Working Group (IPWG), qui suit les questions de propriété intellectuelle qui préoccupent les archivistes et qui propose des projets de réponse quand cela est nécessaire, a réalisé une préface pour l’approbation de ces pratiques par la SAA. La préface et l’approbation sont toutes deux disponibles sur le portail des normes de la SAA. Le document « Well-intentioned practice (WIP) for putting digitized collections of unpublished materials online » est disponible en ligne.

« Nous sommes ravis que la SAA et que l'ensemble de la communauté des archives ait approuvé le document », a déclaré Merrilee Proffitt, responsable des programmes pour OCLC Research. « Les pratiques décrites définissent une démarche fondée sur le bon sens, déjà présente au sein de la communauté. La SAA a approuvé la préface qui accompagne le document et comprend d’excellentes informations ainsi que des ressources très utiles, et c’est un plus indéniable. Je pense que cela va inciter d'autres organismes à prendre connaissance du document et conduira à rendre accessibles encore plus de ressources. C'est ce qui me stimule le plus. »

« L’IPWG s’est montré très satisfait du document puisque ce dernier aborde les questions relatives au droit d’auteur de façon collective et invite à mettre de côté les analyses œuvre par œuvre dans certaines situations ». Dans notre préface, nous avons mis l’accent sur le fait que pour être bien intentionnés, les archivistes et leurs institutions se doivent d’être bien informés à propos des choix et des risques encourus. En définitive, pour qu’il soit utile à la profession, le WIP et sa préface doivent être adoptés et utilisés par les praticiens. La reconnaissance de la SAA en tant que norme favorisera ces étapes », a déclaré Heather Briston, chef des services publics pour les Collections spéciales de la bibliothèque de l’Université de Californie à Los Angeles et présidente du GTPI.

En reconnaissant le WIP en tant que norme, la SAA rejoint un groupe distingué d’organisations et d’individus qui soutiennent les pratiques décrites dans le WIP. La Section de livres rares et de manuscrits (Rare Books and Manuscripts Section) de l’Association américaine des bibliothèques (AAB), le Joint National Committee on Archives, Libraries and Museums (CALM) et la Société des bibliothèques d'art d'Amérique du Nord (ARLIS/NA) sont quelques-unes des organisations ayant rejoint la communauté de pratique en approuvant ces procédures.

À propos de la SAA
Fondée en 1936, la Société des archivistes américains est la plus ancienne et la plus grande association professionnelle d’archives nationales d’Amérique du Nord. La mission de la SAA est de faire face aux besoins en matière d’information et d’éducation de plus de 6 000 membres institutionnels et individuels et d’orienter les efforts pour assurer l’identification, la préservation et l’utilisation de documents d’une grande valeur historique.

À propos d'OCLC
Fondé en 1967, OCLC est un organisme de recherche à but non lucratif qui offre des services aux bibliothèques afin qu’elles puissent accroître leur accès à l’information mondiale tout en réduisant leurs coûts. Plus de 72 000 bibliothèques dans 170 pays utilisent les services d’OCLC pour localiser, acquérir, cataloguer, prêter, préserver et gérer les contenus de bibliothèque. Chercheurs, étudiants, enseignants, spécialistes, bibliothécaires professionnels et autres personnes à la recherche d’informations utilisent les services OCLC pour trouver des ressources bibliographiques, des résumés et des textes intégraux, à l’endroit et au moment où ils en ont besoin. OCLC et ses bibliothèques membres produisent et gèrent conjointement WorldCat, la plus vaste base de données en ligne pour la recherche des ressources de bibliothèque. Consultez WorldCat sur le Web www.worldcat.org. OCLC Research est l'un des plus importants centres du monde se consacrant exclusivement aux défis auxquels les bibliothèques doivent faire face dans un environnement où les technologies de l'information sont en constante évolution. Son équipe de chercheurs et de responsables des programmes étudie les tendances en matière de technologies et d'utilisation des bibliothèques afin d'identifier les progrès technologiques qui amélioreront les services des bibliothèques et renforceront la productivité de bibliothécaires et des utilisateurs. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site www.oclc.org.

OCLC, WorldCat et WorldCat.org sont des marques de commerce ou de service d’OCLC Online Computer Library Center, Inc. Les noms de produits, de services et d’entreprises tiers sont des marques de commerce ou de service de leurs propriétaires respectifs.

Pour plus de détails

  • Bob Murphy

    Bob Murphy

    Manager, Media Relations

    O: 614-761-5136