Canada

Jay Jordan va quitter ses fonctions de président et de chef des opérations d’OCLC

DUBLIN, Ohio, États-Unis, 27 juin 2011—Jay Jordan quittera ses fonctions de président et de chef des opérations d'OCLC Online Computer Library Center le 30 juin 2012. L'annonce a été faite aujourd'hui par Larry Alford, président du conseil d'administration d'OCLC, à l'occasion du discours du président d'OCLC prononcé lors du congrès annuel de l'American Library Association qui s'est tenu à La Nouvelle Orléans (Louisiane).

« Jay Jordan a informé le conseil d'adminitration d'OCLC de sa volonté de quitter les fonctions de président et chef des opérations en juin 2012 », a annoncé M. Alford. « M. Jordan a souhaité nous donner un préavis suffisant afin de nous laisser le temps de mener des recherches approfondies pour lui trouver un successeur et assurer une transition en douceur. Le conseil est en train de constituer un comité de recherche et se prépare à mener des recherches à l'échelle internationale pour trouver le cinquième président et chef des opérations d'OCLC.

« Les 13 années que Jay Jordan a passé à la tête d'OCLC ont constitué une période remarquable de croissance et d'innovation », a déclaré M. Alford. « Durant son mandat, qui a apporté de nombreuses transformations, OCLC a pris de nouvelles orientations passionnantes afin de perpétuer sa vocation publique d'accroître l'accès à l'information à travers le monde et réduire les coûts des bibliothèques ».

« Il ne s'agit pas d'un adieu », a-t-il ajouté. « Au cours de l'année à venir, nous mettrons en valeur et célèbrerons les contributions de M. Jordan en faveur de la coopérative. Pour l'instant, la vie va suivre son cours normal, ce qui, avec Jay Jordan, signifie « en avant, toute! ».

Au cours du congrès annuel d'OCLC, M. Jordan a déclaré : « Être au service de la coopérative OCLC a été un honneur pour moi. OCLC est une organisation exceptionnelle qui compte des membres investis et actifs et un personnel dévoué. Fred Kilgour, fondateur d'OCLC, aimait à dire qu'OCLC était comme le premier vol des frères Wright : 12 secondes au-dessus du sol. C'était il y a 40 ans. Aujourd'hui, nos nouveaux services WMS décollent seulement et j'espère transmettre à mon successeur une organisation solide avec des opportunités excitantes ».

Selon M. Alford, la composition du comité de recherche sera annoncée prochainement.

OCLC a eu quatre présidents depuis sa création en 1967 :

Frederick G. Kilgour (1967-1980)
Rowland C. W. Brown (1980-1989)
K. Wayne Smith (1989-1998)
Jay Jordan (1998-)

M. Jordan, âgé de 68 ans, est devenu le quatrième président et chef des opérations d'OCLC le 8 mai 1998. Depuis lors, le nombre de bibliothèques membres de la coopérative OCLC est passé de 30 000 à 70 000 et celui des institutions participantes situées en dehors des États-Unis est passé de 3 200 réparties dans 64 pays à 16 215 dans 170 pays. Dans le même temps, la coopérative OCLC a adopté une gouvernance mondiale, avec des conseils régionaux en Amérique, en Asie Pacifique, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique qui envoient des délégués dans un nouveau conseil mondial.

Depuis 1998, la base de données WorldCat est passée de 38 millions de notices à plus de 240 millions et le nombre de localisations associées à ces notices est passé de 668 millions à plus de 1,7 milliard. En 2006, WorldCat est devenu accessible aux personnes du monde entier sur Internet.

Durant le mandat de M. Jordan, OCLC a conçu une nouvelle plate-forme technologique, introduit de nouveaux services Web et créé un programme de promotion des bibliothèques. Voici des exemples de réalisations d'OCLC depuis 1998 :

  • Lancement du service de catalogage Connexion d'OCLC sur une nouvelle plate-forme technologique (2002)
  • Lancement du service de référence virtuelle QuestionPoint (créé avec la Library of Congress) (2002)
  • Début de la distribution du logiciel de gestion de collections numériques CONTENTdm (2002)
  • Lancement, avec le concours de la fondation Bill et Melinda Gates, de la communauté en ligne WebJunction pour bibliothèques publiques (2003)
  • Lancement d'un programme de promotion intitulé OCLC Environmental Scan : Pattern Recognition (2003)
  • La Bibliothèque nationale de France, Die Deutsche Bibliothek, Library of Congress et OCLC ont commencé à développer un fichier d'autorité virtuel international (Virtual International Authorities File) qui, en 2011, deviendra un service OCLC (2003)
  • Mise à disposition gratuite par OCLC Research d'un algorithme utilisé pour la conversion de bases de données bibliographiques selon le modèle Functional Requirements for Bibliographic Records (FRBR) (2003)
  • Lancement du centre de services en ligne d'OCLC (2005)
  • La Worthington Library (Ohio) a ajouté la milliardième entrée dans le fonds disponible sur WorldCat (2005)
  • La base de données WorldCat est devenue accessible partout à travers le monde sur le site WorldCat.org (2006)
  • Création de l'analyse de collections WorldCat, des services de terminologie et de WorldCat Registry (2006)
  • Création de WorldCat Local, qui fournit une interface unique pour la collection d'une bibliothèque (2008)
  • Création du réseau des développeurs d'OCLC (2008)
  • Lancement de la version mobile de WorldCat (2009)
  • Lancement de la passerelle de collections numériques WorldCat (2009)
  • Mise en fonctionnement des services Web de gestion d'OCLC (2010)

Depuis 1998, OCLC a agrandi son offre par le biais de fusions-acquisitions et a recentré ses activités en effectuant des cessions :

  • WLN a fusionné avec OCLC; le catalogue collectif de WLN a fusionné avec WorldCat; environ 550 bibliothèques situées dans la région du Nord-Ouest du Pacifique ainsi qu'au Canada sont devenues membres d'OCLC (1999)
  • En 1999, OCLC a acheté Public Affairs Information Service (PAIS) puis l'a revendu en 2004.
  • RLG a fusionné avec OCLC, ce qui a abouti à la création de Research Library Partnership (2006)
  • OCLC a acquis Openly Informatics (2006)
  • Création d'OCLC Europe, OCLC Moyen-Orient et OCLC Afrique suite à la fusion de l'ancien bureau d'OCLC situé à Birmingham (Royaume-Uni) avec PICA B.V. (Pays-Bas). La nouvelle entité fournit des systèmes de gestion de bibliothèque ainsi que les services d'OCLC.(2002)
  • OCLC a acheté DiMeMa, Inc., développeur du logiciel de gestion de collections numériques CONTENTdm (2006)
  • OCLC a également racheté ces systèmes de gestion de bibliothèque : SISIS (2005); Fretwell-Downing Informatics (2005); Amlib (2008); BOND (2011)
  • OCLC a racheté le logiciel d'accès et d'authentification EZproxy (2008)
  • OCLC a acquis la plate-forme de livres électriques NetLibrary en 2002 avant de s'en séparer en 2010
  • En 2009, OCLC a revendu Preservation Service Center qu'elle avait acheté en 1990.

OCLC a également noué des alliances stratégiques avec plusieurs entités afin d'accroître la visibilité des bibliothèques et de leurs collections sur Internet, notamment avec HathiTrust, Google, Microsoft, OAIster et Yahoo!

À propos d'OCLC
Fondée en 1967, OCLC est une organisation à but non lucratif de recherche et de services informatiques pour les bibliothèques, dont la mission est de permettre au plus grand nombre d'accéder aux informations du monde entier, tout en réduisant les coûts au sein des bibliothèques. Plus de 72 000 bibliothèques réparties dans 170 pays utilisent les services d'OCLC pour localiser, acquérir, cataloguer, prêter, préserver et gérer leurs fonds documentaires. Chercheurs, étudiants, enseignants, universitaires, bibliothécaires professionnels, entre autres, font appel aux services d'OCLC pour obtenir des informations bibliographiques, des résumés et des textes intégraux, où qu'ils se trouvent et à tout moment. OCLC et ses bibliothèques membres travaillent conjointement pour alimenter et gérer WorldCat, la plus grande base de données en ligne au monde dédiée à la recherche de fonds bibliothécaires. Consultez le site WorldCat à l'adresse www.worldcat.org. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site www.oclc.org.

OCLC, WorldCat et WorldCat.org sont des marques de commerce ou de service d'OCLC Online Computer Library Center, Inc. Les noms de produits, de services et d'entreprises tiers sont des marques de commerce ou de service de leurs propriétaires respectifs.

Pour plus de détails

  • Bob Murphy

    Bob Murphy

    Manager, Media Relations

    O: 614-761-5136