Canada

La réunion annuelle du Conseil mondial d’OCLC se tient actuellement à Dublin

DUBLIN, Ohio, États-Unis, 12 avril 2011—La réunion annuelle du Conseil mondial d’OCLC se tient actuellement à Dublin, en Ohio, où 44 délégués représentant 17 pays sont venus pour écouter les rapports des responsables de bibliothèque et du personnel OCLC, et pour participer à des discussions sur l’orientation stratégique et l’avenir commun de la coopérative OCLC.

« Nos objectifs sont multiples : entamer des discussions sur les nouveaux services d’OCLC et les services en évolution, mettre en œuvre la gouvernance du Conseil mondial et de la coopérative, et s’amuser en présence des collègues et amis, » a affirmé Jennifer Younger, présidente, Conseil mondial d’OCLC, présidente, membre du conseil d’administration, Catholic Research Resources Alliance, et bibliothécaire aux Hesburgh Libraries, University of Notre Dame. C’est elle qui sera chargée d’ouvrir la réunion lundi.

Mme Younger a identifié les domaines principaux qui seront au centre des discussions du Conseil mondial, à savoir :

  • aider les bibliothèques à développer leur présence sur le Web au moyen de services d’infonuagique et de gestion du Web ;
  • des communications ouvertes et fructueuses pour comprendre et nourrir le processus de consultation, en promouvant la transparence chaque fois que possible et en amenant les membres à coopérer pour la planification des actions ;
  • maintenir, décrire et améliorer la qualité de WorldCat ;
  • développer des modèles de partage des coûts pour la croissance et la durabilité.

« Les thématiques abordées lors de la réunion illustrent bien la puissance de la résolution de problème quand plusieurs personnes se mettent autour de la table, » a ajouté MmeYounger.

Robin Murray, vice-président, Gestion des produits, a décrit la façon dont OCLC développe une présence sur le Web pour les bibliothèques grâce à la coopération.

« La présence sur le Web, c’est plus qu’une infrastructure et des services d’infonuagique ; elle résulte également du partage des données et des applications, et elle est essentielle pour la pérennité des bibliothèques, » a confié M. Murray.

Kathryn Harnish, chef de produit senior chez OCLC, a expliqué la façon dont les bibliothécaires, les développeurs et les organisations peuvent contribuer au développement de cette présence en utilisant les services Web d’OCLC sur la plate-forme de coopération d’OCLC.

Elle a décrit la plateforme de coopération comme étant une « boîte à outils » permettant aux développeurs de tirer parti des services et données d’OCLC pour créer de nouvelles applications ou améliorer les applications existantes. Les bibliothèques peuvent facilement partager les applications créées par la communauté, ainsi que coopérer au sein de la communauté des bibliothèques.

Les employés d’OCLC ont présenté des démonstrations du réseau OCLC de développeurs, y compris les applications mobiles, ainsi que d’autres travaux coopératif dans la galerie d’applications.

Rick Schwieterman, vice-président exécutif et directeur financier d’OCLC, a présenté les derniers résultats financiers au Conseil. M. Schwieterman a présenté le budget pour l’année financière 2011, qui se termine le 30 juin, avec un chiffre d’affaires total estimé à 202 millions de dollars. Ce résultat est comparable aux 228 millions de l’année financière 2010. La baisse est principalement attribuable à la sortie proactive de services de contenu sous licence en 2010.

M. Schwieterman a déclaré que la perte budgétée au niveau des opérations pour l’année financière 2011 correspond approximativement à 10 millions de dollars avant les gains de portefeuille réalisés à partir du fonds d’investissement. Ce portefeuille finance également des bibliothèques en Amérique du Nord à concurrence de 4 pour cent à partir de fonds mis en dépôt anticipativement avec OCLC pour les services.

Pour la troisième année consécutive et jusqu’en juin 2012, OCLC maintiendra les tarifs au niveau actuel aux États-Unis sur tous les services de plateforme WorldCat et WorldCat.« Nous nous concentrons sur la gestion des coûts pour nos membres en ces temps économiques difficiles. La perte budgétée au niveau des opérations est le résultat du maintien des tarifs et des investissements stratégiques pour le développement d’une présence sur le Web, » a déclaré M. Schwieterman.

Il confirme que la situation financière d’OCLC demeure forte avec un actif total équivalant approximativement à 360 millions de dollars au 30 juin 2010.

John F. Helmer, président du Groupe de travail sur les modèles de partage des coûts (Cost Sharing Models Task Force) et directeur exécutif d'Orbis Cascade Alliance, a fait le point sur le travail du groupe de travail. « La mission du groupe de travail est de développer et d’évaluer des modèles de partage des coûts contribuant aux objectifs publics d’OCLC, de créer une méthode durable de partage des coûts, et d’encourager l’utilisation de stratégies tarifaires différentielles, » a expliqué M. Helmer.

Kendall F. Wiggin, membre du Groupe de travail sur les modèles de partage des coûts et bibliothécaire d’État à la Connecticut State Library, a rendu compte du travail d’un sous-comité visant à examiner le large éventail des activités à utilité publique d’OCLC. La discussion des modèles de partage des coûts a été suivie de tables rondes animées par les membres du groupe de travail cherchant à récolter des commentaires et des pistes d’orientation. Le groupe de travail poursuivra son travail et effectuera un compte rendu au Conseil.

Il s’agit de la seconde réunion du Conseil mondial depuis que la gouvernance d’OCLC est passée d’un Conseil des membres unique à un Conseil mondial et trois Conseils régionaux, Amériques, Asie Pacifique et Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA). Le Conseil mondial comprend des délégués élus par les Conseils régionaux. Il joue le rôle essentiel de forum de discussion stratégique et il fait office de canal de communication entre les bibliothèques membres, les Conseils régionaux et l’équipe de direction et les employés d’OCLC.

À propos d’OCLC
Fondé en 1967, OCLC est un organisme de recherche à but non lucratif qui offre des services aux bibliothèques afin qu’elles puissent accroître leur accès à l’information mondiale tout en réduisant leurs coûts. Plus de 72 000 bibliothèques dans 171 pays utilisent les services d’OCLC pour localiser, acquérir, cataloguer, prêter, préserver et gérer les contenus de bibliothèque. Chercheurs, étudiants, enseignants, spécialistes, bibliothécaires professionnels et autres personnes à la recherche d’informations utilisent les services OCLC pour trouver des ressources bibliographiques, des résumés et des textes intégraux, à l’endroit et au moment où ils en ont besoin. OCLC et les bibliothèques membres produisent et gèrent conjointement WorldCat, la plus vaste base de données en ligne pour la recherche des ressources de bibliothèque. Consultez WorldCat sur le Web www.worldcat.org. Pour plus d’informations, visitez le site www.oclc.org.

Certaines déclarations dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des énoncés prévisionnels. Les énoncés prévisionnels sont associés à différents hypothèses, risques et incertitudes importants. Les résultats réels peuvent différer matériellement de ceux prévus par les énoncés prévisionnels en raison de divers facteurs et événements possibles. Les énoncés prévisionnels ne sont valables qu’à la date à laquelle ils ont été réalisés, et OCLC ne s’engage nullement à mettre à jour tout énoncé prévisionnel afin de prendre en compte des circonstances ou événements se produisant après la date à laquelle la déclaration a été faite. Tous les énoncés prévisionnels écrits et oraux suivants attribuables à l’entreprise ou à toute personne agissant au nom de l’entreprise sont assortis des réserves décrites dans cette section. OCLC, WorldCat et WorldCat.org sont des marques de commerce ou de service d’OCLC Online Computer Library Center, Inc. Les noms de produits, de services et d’entreprises tiers sont des marques de commerce ou de service de leurs propriétaires respectifs.

Pour plus de détails

  • Bob Murphy

    Bob Murphy

    Manager, Media Relations

    O: 614-761-5136

Nous sommes une coopérative mondiale de bibliothèques qui appartient à, est gouvernée et entretenue par, ses membres depuis 1967. Notre utilité publique est une déclaration d’engagement les uns envers les autres, plus précisément que nous travaillerons ensemble pour améliorer l’accès aux informations détenues par les bibliothèques à travers le monde et trouverons des façons de réduire les coûts des bibliothèques par le biais de la collaboration. Plus de détails »